Auteur Sujet: Sharknoze- Sharkit - 1/35  (Lu 4570 fois)

Hors ligne admin

  • Administrateur
  • Membre Senior
  • *****
  • Messages: 439
Sharknoze- Sharkit - 1/35
« le: 31 janvier 2009 à 09:54:13 »
Je me suis récemment attelé au montage d’un kit en résine au 1/35 de la série Alterra1, le Sharknoze.

La page d’accueil du site Alterra1 : http://renax.club.fr/alterra1/_home/home.htm

Informations sur ce kit : http://renax.club.fr/alterra1/arVhSharknoze/arVhSharknoze.htm


Sans rentrer dans les détails de ce vaste monde qu’est «Alterra1», je peux en dire qu’il s’agit de quelques terriens colonisant une nouvelle planète. Ils disposent d’un matériel de haut niveau technologique, mais, ayant perdu une partie des connaissances liées à cette technologie, leurs engins se dégradent.

Le Sharknoze est à la base un véhicule à usage militaire que j’essaye d’adapter à un usage médical. Pour cela, je vais l’équiper d’un coté d’une civière et de l’autre, d’une caisse de matériel médical.

Voici trois vues d’ensemble du Sharknoze, en cours de modification, avec les différents éléments placés avec de la Patafix.
On y voit d’un coté la civière, qui doit encore être équipée d’un filet et de sangles de maintien. De l’autre coté, la caisse de matériel, qui sera mobile le long de la structure métallique, servant ainsi de contrepoids lors du transport de blessés.







Enfin, dernière photo, le poste de pilotage que j’ai un peu détaillé en utilisant de la photodécoupe Reheat.



Collage de la structure soutenant les réservoirs et devant recevoir à terme la civière et la caisse de matériel.
J'ai occulté les trous (que j'avais percés pour insérer une tige de renfort) avec des têtes de vis en photodécoupe crazy-modeler.



Montage d'un panier que j'ai fabriqué en utilisant de la photodécoupe Renaissance. Il sera monté sous la civière et pourra coulisser grâce à des charnières faites dans du profilé plastique.





Mise en place des supports de patins.
Ils sont fait à partir de trombones que j'ai un petit peu pliés.
J'ai volontairement laissé des irrégularités lors du pliage pour évoquer un engin dans un état plutôt moyen.





Deux vues avec les réservoirs et le pilote qui est en cours de finition pour peinture:





Le travail continue avec tout d'abord la confection d'un filet destiné à recevoir d'éventuels blessés et qui se glisse dans la civière. A terme, il sera équipé de quatre poignées souples.



J'ai également équipé la caisse de matériel située de l'autre coté d'un système d'entraînement par 4 roulettes situées en dessous. Ce système permet la mobilité de la caisse comme contrepoids. Tout comme le panier situé sous la civière, la caisse coulisse grâce à des profilés en I.





Gros plan sur l'une des roulettes, une tête de vis Renaissance de 1,2mm est collé au centre.



Réalisation des figurines:
Tout d'abord, le pilote qui est fait à partir de 5 différentes figurines pour la tête, les mains, les bras, le torse et enfin les jambes!
Il sera mis en place tenant les commandes de la main gauche et avec la main droite en l'air.





Il ne me reste plus qu'à réaliser les commandes de vol et à mettre en place deux repose-pieds.

Enfin, le blessé. Je suis parti d'un individu couché que j'ai retravaillé pour que bras et jambes soient correctement positionnés. Je lui ai mis un casque sur la tête (contre le bruit de l'engin...). Enfin, j'ai prévu 3 emplacements (lignes blanches sur la photo) où des sangles seront rajoutées pour l'attacher à la civière.



Le pilote a été peint avec de l'acrylique Model Color Vallejo. Il a été installé sur son siège et j'ai rajouté des ceintures faites en bande cache Aizu de 1,5mm de large et des boucles en provenance d'un set Edouard pour voiture au 1/24.





Voici maintenant les différents éléments de l'engin, à des stades plus ou moins avancés.
Tout d'abord les réservoirs, peint en XF59 Tamiya Desert Yellow et vernis en satin à la bombe. J'ai ajouté deux marquage en transfers à sec.





Ensuite, le corps de l'engin sur lequel j'ai rajouté un numéro de série sur le coté gauche en transfer à sec. Je me suis également amusé à peindre le tableau de bord. Les six cadrans ont reçu des décalques Reheat d'instruments d'avions au 1/72.







Voici un petit montage à blanc de ces trois éléments:







Place maintenant aux petits éléments. Tout d'abord la caisse de matériel et le brancard qui sont plus usés que le reste de l'engin. J'ai supposé que lors des opérations d'entretien et de réparation, la caisse et le brancard étaient démontés. Ils ne sont donc pas repeints aussi souvent que l'engin.





Le blessé installé sur la civière mobile munie de quatre poignées. Une fois mis en place, je rajouterai trois ceintures dont on peut voir les traces sur le drap.



Et enfin, les deux derniers éléments, le petit tableau de bord qui sera rajouté au dessus du premier et le guidon fait à partir de tige metallique, profilé plastique et pièces en photodécoupe.





Le vieillissement de l'appareil a débuté par un jus de peinture à l'huile "Terre de sienne brulée" diluée avec de l'essence à briquet. Une fois sec, j'ai passé sur toutes les surfaces un chiffon doux afin d'enlever l'excédent de peinture et de bien faire ressortir les creux.
Ensuite, j'ai réalisé les différentes écailles en utiliisant la teinte "noir de pneu" qui ressort très bien sur la couleur sable que j'ai employée.
Enfin, j'ai fait un très léger drybrush avec une couleur sable clair.

Les derniers détails sont constitués par une patine un peu plus appuyée au niveau du blessé. J'ai également rajouté deux petits feux de position sur l'avant des réservoirs. Des traces de coulures ont été faite avec les pastels tamiya, notamment la couleur rouille. J'ai mis en place le panier sous la civière dans lequel j'ai inséré ce qui figure une toile de tente, faite à partir de papier mouchoir recouvert d'un papier imprimé (camouflage pour uniforme allemand) d'origine Tamiya. Le panier est vieilli grace à des pastels Tamiya noir et rouille.
Le noir est également utilisé pour des traces d'échappement à l'arrière du véhicule et sous les stablisateurs latéraux.

Les éléments ont été montés après avoir été vernis en mat à la bombe Mr Hobby. Il s'agissait pour moi d'une première utilisation de ce produit, et j'en suis vraiment satisfait!

Merci à Renaud de m'avoir fait confiance et à Doudou pour le matériel qu'il m'a donné. Place aux photos!









Clodius
« Modifié: 14 septembre 2009 à 13:45:30 par admin »